Livraison gratuite dès 25€ Retour sous 30 jours.

Gonflé et moelleux, avec des épaules : Cinq tendances de la Fashion Week de Milan | La vie

Les modèles marchent à la fin du Dolce &  Défilé Gabbana pour l'automne-hiver 2022/2023 le cinquième jour de la Fashion Week de Milan à Milan le 26 février 2022. — AFP pic
Des mannequins défilent à la fin du défilé Dolce & Gabbana pour l’automne-hiver 2022/2023 le cinquième jour de la Fashion Week de Milan à Milan le 26 février 2022. — AFP pic

MILAN, 28 février – La Fashion Week de Milan se termine aujourd’hui après six jours de défilés présentant le meilleur de l’automne/hiver 2022/2023, à l’italienne.

Bien que les esprits lors de l’événement de mode de haut niveau aient été atténués par l’invasion de l’Ukraine, les participants ont eu un avant-goût des tendances à voir dans les mois à venir – espérons-le dans des temps plus pacifiques.

Voici quelques-uns:

Épaules puissantes

Sortez vos épaulettes, mesdames. Étendues, exagérées et larges, larges, larges, les épaules des années 1980 étaient de retour sur la piste en grand.

Dolce & Gabbana a eu une journée sur le terrain ici, offrant les essentiels de garde-robe parfaits pour tous ceux qui ont besoin de muscler quelqu’un à l’écart. Des épaulettes renforçaient des costumes noirs à double boutonnage, des vestes day-Glo en orange, fuchsia et jaune canari, et étaient exposées sous des robes transparentes associées à des porte-jarretelles, conférant une sensation de secondeur sexy.

Versace a opté pour un contraste maximal avec des manteaux longs surdimensionnés aux épaules larges en bleu pâle et rose poupée Barbie associés aux corsets emblématiques de la marque dans des couleurs contrastées. Chez Prada, les robes noires spacieuses aux épaules généreuses étaient accentuées par des chaînes qui balayaient le décolleté en biais.

Translucidité

Appelez ça comme vous voulez – transparents, fragiles ou pratiquement nus – les looks transparents étaient partout sur la piste, de Fendi à Bottega Veneta. Les jupes et les pantalons en mousseline de soie à peine visibles de Fendi laissent peu de place à l’imagination dans des tons doux d’abricot, de menthe et de rose. See-through avait de la texture au n ° 21, tandis que Lorenzo Serafini de Philosophy cochait deux cases avec un col roulé nude super transparent exposant de généreuses épaulettes (voir ci-dessus).

Chez Missoni, le célèbre zigzag de la marque a été vu sur un tissu lurex subtilement transparent cousu dans des robes à bretelles scintillantes et de longues tuniques moulantes, tandis que chez Prada, les jambes ressortaient à travers de la soie diaphane sur des jupes cigarette à plusieurs niveaux, sous le genou avec des panneaux de cuir ou de laine grise. Bottega Veneta a présenté des nuisettes scintillantes et translucides ornées de sequins transparents.

Gonflé et moelleux

L’envie de confort en ces temps difficiles signifie que la tendance actuelle des ours en peluche et des doudounes ne s’estompera probablement pas. C’est dur d’abandonner Teddy.

Gonflés, moelleux et surdimensionnés étaient les manteaux vus à Milan, certains modestement et luxueux, comme chez Max Mara et Alberta Ferretti, et certains pas pour les âmes sensibles – pensez que le glamour rencontre Muppet.

Versace a apporté bouffant et brillant, une combinaison préférée des Italiens, dans un manteau ceinturé en duvet rouge délicieusement ample, tandis que Philipp Plein a offert une ambiance similaire dans un bomber. Une abondance de tissu extrêmement vieilli dans une teinte de denim délavé est devenue un manteau pour homme surdimensionné chez Diesel, avec des versions tout aussi révélatrices en rose poussiéreux et avocat pour les femmes.

Mais les designers de Dolce & Gabbana, Domenico Dolce et Stefano Gabbana, ont poussé la catégorie à son apogée, avec des créations sur leur piste colorée de métaverse qui donneraient à l’Abominable Snowman une course pour son argent.

Noir et blanc et flou et chaud, un manteau de (fausse) fourrure invoquait un Pepe le Pew chic, tandis qu’un autre, un cocon de matelassage noir brillant, pouvait facilement servir de sac de couchage à la rigueur.

Et pour dissiper l’idée que le flou fait grossir, Bottega Veneta a montré une robe fourreau amincissante impeccablement taillée dans un tissu d’ours en peluche. Max Mara a également incorporé le look réconfortant dans des shorts et des tuniques.

Petits hauts

Des hauts minuscules et minuscules ont été vus à maintes reprises – exposant tout sauf une partie stratégique du torse – et associés à tout, des pantalons brillants chez Missoni aux jeans déchiquetés chez Diesel.

Déjà vu lors des défilés d’automne en version soutien-gorge triangle, les propositions de cette saison ont opté pour un look bandeau. Rihanna, dans le public de Gucci, a opté pour un tel crop top en latex noir — offrant une visibilité maximale sur sa grossesse.

Chez Roberto Cavalli, les hauts bandeau étaient en mohair moutarde et vert émeraude, associés à des jupes ou des pantalons volumineux. Les soi-disant «robes cage» du designer Fausto Puglisi comportaient des robes noires moulantes avec d’étroites bandes de tissu sur la poitrine, avec une touche S&M underground avec l’ajout d’anneaux métalliques.

Catsuits

Attention : cette mini-tendance n’est pas pour tout le monde.

Pour le meilleur ou pour le pire, le body a fait son apparition à Milan, notamment chez Roberto Cavalli, orné d’un imprimé guépard et accessoirisé de longs gants guépard assortis et de lanières de cuir pour faire bonne mesure.

Un quasi-catsuit est venu au crochet chez Etro, tandis que Blumarine a montré une version rouge à manches longues avec un décolleté plongeant.

Portez-le à vos risques et périls. — AFP

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mon meilleur boxer
Logo
Lorsqu’activé, enregistrer les permaliens dans paramètres - permaliens
Compare items
  • Total (0)
Compare
0
Shopping cart